Activité Loisirs

Découvrir Saint-Martin en été

De la Borgne à la Maya

Parcourir la commune de Saint-Martin de bas en haut et de haut en bas, c’est partir à la découverte d’univers aussi riches que différents. Vous pouvez explorer le territoire verticalement, comme l’ont fait des générations de paysans montagnards avant nous.
Vous distinguerez facilement  plusieurs étages, chacun avec un caractère bien différent :
  • La rivière la Borgne et le bas de la vallée
  • les villages et leurs jardins
  •  les mayens et les prairies
  • les alpages avec leurs fromageries et leurs buvettes
  •  les montagnes, la cabane, les rochers, les cols et les névés.
Autrefois ces étages étaient parcourus sans répit et dans tous les sens par la population. Tout le monde était habitué à marcher  de longues  heures sur les chemins parfois bien raides.
Pour rendre hommage à nos ancêtres, nous vous invitons à emprunter ces itinéraires avec un esprit observateur et curieux. Vous pouvez par exemple parcourir le sentier Maurice Zermatten, dédié à l’écrivain qui a si bien su décrire la vie rurale de Saint-Martin.
 

Tout en bas

L’aventure débute auprès de cette rivière au caractère sauvage, la Borgne. Elle est née plus haut, à flanc de montagne, dans les profondeurs des glaciers de Ferpècle et d’Arolla. En chemin elle a gagné en force, alimentée par les torrents et les nombreuses sources de la rive droite de la vallée. L’une de ces sources, celle de Combioula, mérite votre toute attention. Son eau thermale surgit juste au bord de la rivière. L’endroit est magique mais il est indispensable de le respecter. Si vous rejoignez la route d’Evolène, vous vous arrêterez sans-doute au village de Praz-Jean qui abrite un petit musée dédié au travail de l’ancienne mine de Comtesse.
Depuis Combioula, prenez le chemin qui serpente vers Ossona. Vous apprécierez assurément le calme reposant de ce charmant plateau. Autrefois quelques familles y vivaient au gré des transhumances et des travaux des champs. Les lieux étaient occupés jusque dans les années 1950, époque à laquelle le hameau a été abandonné. Grâce à la ténacité de quelques amis amoureux du patrimoine, les maisonnettes ont été rénovées pour y faire dormir les hôtes en quête de nature. L’auberge vous permet de vous restaurer avec les bons produits de la région et vous dégusterez avec plaisir un Solaris ou un Divico, l’un des deux vins issus des vignes d’Ossona.

A mi-hauteur

A cet étage, à environ 1000 mètres d’altitude, les prairies, les vergers et les champs de céréales abritent une biodiversité des plus riches. Si vous parcourez ces biotopes, n’oubliez-pas de vous munir du guide «  A la découverte de la nature de Saint-Martin » qui décrit la flore et les nombreux insectes qui peuplent les prairies sèches. A proximité se trouvent  les zones plus humides qui bordent le bisse d’Ossona et les torrents. Depuis la passerelle des Prixes, vous aurez une vue magnifique sur les curiosités géologiques que sont les pyramides en formation dans d’anciennes moraines glacières.
Continuons à prendre de l’altitude. Le chemin serpente en direction de Suen, l’un des neuf villages de la commune. A flanc de coteau et en grimpant, vous allez traverser Saint-Martin, Trogne, Eison puis la Crettaz d’Eison. A leur proximité immédiate les familles y cultivent des petits potagers. En été il n’est pas rare de voir un agriculteur faucher des praires environnantes, retourner le foin et le rassembler en grand rouleau. C’est le fourrage qu’il donnera à ses bêtes durant l’hiver.
Jetons maintenant un coup d’œil aux bâtisses de madrier qui composent les villages. Leur architecture nous raconte plein de choses sur la vie et la culture montagnarde de leurs bâtisseurs. Un œil averti saura reconnaitre granges, raccards, étables et maisons d’habitations partagées par plusieurs familles.
Vous voulez piqueniquer ? Dans la fraicheur des sapins vous trouvez des tables en libre accès. Et si vous voulez organiser une fête de famille, alors le couvert du Grand Plan est fait pour vous.
Dans le Val d’Hérens les cyclistes et amateurs de VTT sont nos amis. Pour eux nous avons créé le label Bike Friendly qui a sélectionné des partenaires (hôtels, buvettes, magasins de sports, etc.) qui proposent une série de services, comme du matériel de réparation ou des en-cas spécifiques.

Un peu plus haut

Au printemps et en automne les habitants de Saint-Martin se rendaient dans leurs mayens pour y faire paitre leur bétail. Ces mayens, de petites habitations rustiques, permettaient de faire étape sur le chemin de l’alpage. De nombreux mayens ont été restaurés pour y séjourner durant les vacances, comme par exemple au hameau de Baule. Des chemins et des routes agricoles offrent des perspectives de promenades agréables le long des lignes de pentes.
Encore plus haut, c’est le royaume de la forêt, peuplé par de nombreux animaux, petits et grands. N’oubliez pas de prendre vos jumelles. Si vous êtes attentifs, vous verrez en apercevrez certainement au détour d’un chemin.  Ici c’est petit écureuil  qui grimpe sur un tronc. Là c’est un cerf majestueux, un le renard ou même, si vous avez de la chance, un grand-tétra à la saison des amours. A la limite supérieure des arbres s’épanouissent les rhododendrons et les nombreuses fleurs des prairies d’altitude. Sous les mélèzes vous aurez la peut-être la chance de tomber sur des myrtilles sauvages. Gagnez encore un peu de hauteur et vous traverserez l’un des grands alpages de Saint-Martin : celui de Loveignoz à l’Ouest et celui de l’A Vieille à l’Est. Là vous pourrez déguster tomes, fromages et séracs ou des assiettes de charcuteries valaisannes. Chaque été le jeudi, un service de navette des alpages vous permet de profiter pleinement de votre journée dans les alpages.

Atteindre les sommets

Les adeptes de VTT ou de E-bike trouveront des itinéraires à leurs goûts, plus ou moins raides. Quant aux randonneurs, ils bénéficient d’un large éventail de chemins balisés qui les conduiront par-dessus les crêtes jusqu’à la Cabane des Becs de Bosson ou dans la réserve du Haut vallon de Réchy. Et si vous avez entrepris une grande randonnée de plusieurs jours, une nuit à la Cabane s’impose.
Vous êtes montagnard ? Alors vous prendrez beaucoup de plaisir à gravir la Maya, sommet emblématique de Saint-Martin accompagné par un guide de la région. Vous êtes arrivés au plus haut de votre pérégrination, bravo, il ne vous reste plus qu’à redescendre et à accomplir une nouvelle ascension en empruntant d’autres itinéraires.
 

Les immanquables de l’été

Le marché des artisans : Au printemps les artisans et producteurs se présentent à vous lors d’un grand marché.
La fête des Rhododendrons : Randonnée accompagnée à la découverte des couleurs de l’été naissant. Apprenez à connaitre les plus belles fleurs des sous-bois et des alpages.
La navette des alpages : Tous les jeudis, transport en bus  le matin depuis  Saint-Martin à l’A Vieille. Retour le soir de la Louère à Saint-Martin. Ce transport vous permet de traverser trois alpages où vous pourrez découvrir les fromages, tomes et séracs produits sur place.
La saveur des alpages : Journée festive, rando-dégustation organisée par l’office du tourisme et les buvettes d’alpage.
Le Maya’s day : une journée festive de découverte des activités estivale.  Matinée en altitude et après-midi  animée au Grand Plan.
Lever du soleil et Photo Spot : à plusieurs reprises durant l’été vous pourrez vous apprécier une vue imprenable sur les sommets et vous faire photographier au bord du vide en toute sécurité.
Enigmes et aventures à Saint-Martin : Les vendredis : matinées ludique à la découverte des trésors du patrimoine. Jeux de pistes.
E-Bike : VTT à assistance électrique en location à l’office du tourisme. Dès 16 ans.
Découverte du vieux village d’Eison : Visite commentée à la découverte du patrimoine rural et de la culture montagnarde de la commune de Saint-Martin. Tous les lundis en fin d'après-midi.
 

Contact

Découvrir Saint-Martin en été

Découvrir Saint-Martin en été